Page d'accueilversion françaiseUnder construction
Recherche par PRODUIT ou MATIERE
Commander


prix discount




Easyasiashopping
teck

bambou
mobilier
meuble
décoration
easy asia shopping
prix discount

  Informations complémentaires

PREPARATION ET POSE DU PARQUET
La préparation du chantier est tout aussi importante que la pose elle-même. D'une bonne préparation découle la durée de vie de votre parquet. Nous vous présentons ici les étapes nécessaires à respecter avant de poser un parquet.

 Le stockage :

Le bois que vous venez d'acheter pour votre parquet doit normalement présenter une humidité inférieure à 20% afin de pouvoir être posé. Afin d'éviter une prise d'humidité nous vous conseillons de stocker le parquet dans la pièce de destination pour au mois 48 heures avant la pose. Conservez les lames dans leur emballage et empilez les lots les uns sur les autres en veillant à les poser sur une surface plane pour éviter toute déformation, veillez également à ne pas mettre les lots directement en contact avec le sol (surtout si celui-ci est encore humide).

 La surface de pose
La surface doit être plane, lisse et régulière (mais non glacée de manière à permettre l'accroche des colles) son humidité ne doit pas excéder 3%. Le support doit présenter en tout point une rigidité et une résistance convenable. Si ces conditions ne sont pas présentes on pourra utiliser un enduit de lissage afin de rectifier l'état de la surface. Si vous décidez d'une pose collée, le sol doit impérativement être propre et dégraissé.

 La sous-couche
Il existe plusieurs type de sous-couche qui visent à protéger votre parquet de remontées éventuelles d'humidité et à améliorer le confort de marche en réduisant la sonorité. L'utilisation d'une sous-couche, comme un film en polyane, est fortement recommandée dans le cas d'une pose en flottant voire obligatoire pour des raisons acoustiques dans certaines copropriétés. Pour les poses collées on utilise également des sous-couches en liège, les plaques sont collées en diagonale par rapport au parquet et à joints décalés, un délai minimum de 48 heures est nécessaire avant la mise en œuvre du parquet.

 Avant de commencer
Les carrelages et autres revêtements durs doivent être terminés, les vitres posées, l'étanchéité des installations sanitaires et de chauffage vérifiée. Les enduits et raccords de plâtre doivent avoir un taux d'humidité inférieur à 5%, pour les parquets vernis en usine il est même souhaitable que les peintures soient terminées, la pièce doit être à une température supérieure à 15°C et l'état hygrométrique de l'air ambiant entre 45% et 65%. Enfin, avant la mise en œuvre du parquet un dépoussiérage de la surface est nécessaire. N'oubliez pas, la préparation de votre chantier est une étape importante, restez très vigilant concernant l'humidité du support, du bois et de la pièce … attendre 48 heures de plus peut souvent vous éviter d'avoir à changer votre parquet. Maintenant que vous êtes prêt nous pouvons passer aux différents types de pose ! Cloue ou flottant


 Principes de base
Le sens de la pose, est plus dicté par l’expérience que par une quelconque contrainte technique cependant, dans le cas de panneaux on choisira de préférence de les poser parallèlement à un mur. Pour ce qui est des lames il est d’usage de poser les lames perpendiculairement à la façade éclairée, concernant les poses en point de Hongrie ou à bâtons rompus se sont les travées qui seront perpendiculaires à la façade éclairée. Le joint périphérique, ne doit pas être négligé. Sous peine de voir votre parquet se soulever vous devez laisser un joint de dilatation de 5 à 8mm le long des maçonneries et autres obstacles fixes.

 La pose clouée DTU 51.1
Cette pose concerne les parquets massifs (on pourra toutefois clouer des parquets contrecollés de 23 mm) et demande de gros préparatifs ainsi qu’un savoir-faire important pour un résultat incomparable. On peut clouer un parquet sur une chape ou sur des solives à l’aide de lambourdes. Les lambourdes sont de longs tasseaux en bois de 50mm fixés sur le support perpendiculairement au sens de pose du parquet . Il est également possible de laisser les lambourdes flottantes sur le support en les calant avec du sable, cette technique permet une meilleure isolation phonique et hygrométrique du parquet en agissant comme une sous-couche. La hauteur de réservation pour un parquet cloué est donc importante et la continuité avec les autres pièces (en particulier les pièces d’eau) doit être prise en considération. La méthode pour clouer un parquet consiste à planter les clous en biais dans la rainure ou la languette selon le sens de la pose on utilise ensuite un chasse-clou pour noyer les têtes. La lame suivante vient alors s’emboîter dans la première et cache ainsi les clous, on répète l’opération jusqu’à la dernière lame qui sera mise en place au pied de biche et clouée en plein ou calée.


 La pose clouée DTU 51.2
Cette technique de pose est utilisable sur presque tous les supports permettant l’adhérence de la colle ce qui implique un support propre, sec et plan. Toutes les moquettes, rases ou non doivent être déposées et la chape nettoyée avant la pose. Sur du carrelage vous pourrez effectuer soit un enduit de lissage, ou ragréage ; ou bien utiliser une colle mastic au cordon. Il est possible d’utiliser une sous-couche résiliente comme du liège avec une pose collé. Il existe sur le marché un grand nombre de colles pour parquet et nous vous encourageons vivement à bien regarder les conditions d’utilisation fixées par l’avis technique du fabriquant notamment la quantité à appliquer au m², la température minimale de mise en œuvre ou le temps de piégeage. Il existe deux techniques de mise en œuvre pour un parquet collé : Le collage en plein consiste à encoller la surface à l’aide d’une spatule crantée et de poser ensuite au contact les éléments de parquet. La surface maximale qu’il est possible d’encoller en une seule fois est communiquée par le fabriquant mais gardez à l’esprit que plus il fait chaud et plus la prise est rapide. Le collage en cordon permet de coller du parquet sur des surfaces très légèrement irrégulières ou du carrelage, le parquet est collé sur le support par des cordons de colle mastic polyuréthane perpendiculairement au sens des lames. La pose collée permet l’utilisation de panneaux et mosaïque ainsi que la pose sur plancher chauffant. Cette pose apporte un réel confort de marche ainsi qu’une faible résonance en revanche sa mise en œuvre est plus compliquée et onéreuse qu’une pose flottante.


 La pose flottante DTU 51.11
La pose flottante est de loin la pose la plus facile à entreprendre pour un particulier elle convient à tous les types de surfaces à la condition que celles-ci soit stables et planes. On qualifie cette pose de flottante car les lames, une fois montées, ne sont pas solidaires du support sur lequel elles sont posées. Les lames se collent entre elles par rainures et languettes avec de la colle blanche. Il existe également des systèmes de lames autobloquantes par emboîtement ne nécessitant plus de colle et permettant ainsi de démonter son parquet à loisir… idéal lorsque l’on est en location. La pose d’un parquet flottant nécessite l’utilisation d’une sous-couche adaptée, tant pour éviter d’éventuelles remontées d’humidité que pour insonoriser votre parquet et vous apporter un plus grand confort de marche. La pose flottante exclue l’utilisation de panneaux ou mosaïques.









Copyright 2006 @ Easy Asia Shopping